Épisodes

Intimidation entre filles

réputation salie

Description

Noémie a été victime d’intimidation de la part de jeunes filles de son école. Dès la 6e année, il s’est fait traiter de pute et de salope. Parce qu’elle avait des goûts différents des filles de son âge, la « King » de l’école s’en est pris à elle. Sarah-Jessica a vécue de l’intimidation à cause de ses dents. Des filles la traitaient de laide. Frédérique elle aussi a été exclue du groupe. Pour intimider une jeune fille, on rit de son apparence physique ou encore on essaie de ternir sa réputation. 17% des filles ont recours à l’agression indirecte comme l’ostracisme, les rumeurs et la manipulation des liens d’amitié. Les adolescentes peuvent propager des faussetés sur la victime pour détruire son image ou l’isoler des autres camarades de classe en l’excluant d’activités ou du groupe. Ce type d’intimidation est plus silencieux et se situe au niveau d’une violence « psychologique », donc moins visible et perceptible par l’entourage. Il n’en tient pas moins que l’exclusion et l’isolement finissent par détruire l’estime de soi, par détruire la jeune fille.

Toute association entre les lieux dépeints dans cette série et les faits rapport.s ne serait que pure coïncidence.

Horaire de l'épisode

Voir l'épisode

Extrait de l'épisode

Extrait de l'épisode - Intimidation entre filles

Édito par Jasmin Roy

Édito par Jasmin Roy - Intimidation entre filles

L'Avis de Spécialiste

L'Avis de Spécialiste - Intimidation entre filles

Thématiques

Tour de la Question

Dire à un adulte qu’on se fait intimider, c’est du potinage Vrai? Faux?

Viens faire le tour de la question

Autres Épisodes

Lundi 23 septembre à 20h00

Cyberintimidation

on a détruit ma vie!

Dès le début du secondaire, Laura-Li qui est active sur les réseaux sociaux est soudainement victime de cyberintimidation. L’intimidation se poursuit à l’école et les quelques amies qu’elle a, à cette période, la délaissent, car elles ne veulent pas être vues avec elle. Alors âgée de 14 ans, Laura-Li souffre de grande solitude.

Lundi 30 septembre à 20h00

Homophobie

déclaration de haine!

C’est l’histoire de Joey et Maude, victimes d’intimidation à cause de leur homosexualité avouée. L’intimidation et la discrimination envers les jeunes homosexuels seraient un phénomène répandu dans les écoles québécoises. C’est aussi le témoignage de Jérémy, exclu et violenté à cause de préjugés parce qu’il a choisi de faire du patinage artistique. L’intimidation à caractère homophobe, c’est de l’intimidation qui prend pour prétexte l’orientation sexuelle ou l’homosexualité qu’on attribue à un jeune, à tort ou à raison.

Lundi 14 octobre à 20h00

Intimidateur

oeil pour oeil, dent pour dent!

L’histoire d’Izaack est percutante. D’enfant intimidé, il est ensuite passé au rôle d’intimidateur. Alexandra aussi était victime avant de devenir intimidatrice. Le groupe le plus à risque est celui des intimidateurs-victimes. Ces derniers sont des victimes qui répondent par de l’intimidation. La compréhension des causes qui motivent un enfant à devenir intimidateur est complexe. Chaque histoire est unique. Ce comportement chez les jeunes est souvent le résultat d’un véritable mal être.

Lundi 21 octobre à 20h00

Intimidation au primaire

jeux d'enfants?

Nelka vient tout juste d’entrer au secondaire. Celle qui est très fière de passer à une nouvelle étape de vie a vécu des jours plus sombres au primaire. Elle a été victime d’intimidation dès la troisième année. Pour l’intimider, on l’insultait : bitch, chienne, salope, conne, enfant pute, enfant de chienne, etc. et tous ces mots étaient régulièrement utilisés pour l’humilier. Bien que cela la blessait, Nelka commençait à penser que c’était vrai, qu’elle pouvait réellement être laide et conne. L’estime d’elle-même était donc à plat. Le quotidien de cette toute petite pleine de talent était rempli de pleurs, de solitude, d’incompréhension et même de la perte du goût de vivre.

Lundi 28 octobre à 20h00

Je ne suis pas comme les autres

ma douloureuse différence

Parfois, les jeunes sont victimes d’intimidation simplement parce qu’ils sont différents. Léger handicap, obésité, nerds…tout pour faire de ces jeunes des proies faciles. Sébastien a 18 ans. Ce grand jeune homme a connu une enfance plutôt difficile. Rapidement diagnostiqué par la médecine d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité il a connu des débuts particuliers à l’école. Sébastien a vécu de l’intimidation tout le primaire jusqu’en secondaire 3.